Corona Open J-Bay

⚠️Paris surfs indisponible en ARJEL⚠️

Dans cet article je vais vous présenter le surf, le déroulement d’une compétition et comment parier dessus dans une première partie et ensuite l’analyse et les pronos dans la seconde.

🔴PARTIE 1 PRÉSENTATION DU SPORT

➡️Déroulement d’une compétition de surf :

Une compétition officielle de la « ligue 1 » du surf, à savoir le Championship tour regroupe les 34 meilleurs surfeurs au monde + 2 Wildcards.


Un évènement de surf est décomposé en 7 phases.


Le premier round « Round 1 » est non éliminatoire. Les surfeurs s’affrontent à 3, le meilleur des trois passe directement au round 3 alors que les deux autres devront risquer une élimination au round 2.

Round 2. Les 2 surfeurs non qualifiés du round 1 s’affrontent, le perdant est éliminé de la compétition. Le gagnant rejoint le round 3.

Round 3. Round entre 2 surfeurs. Le gagnant passe au round 4 le perdant éliminé.

Round 4. 3 surfeurs par heat. Les deux premiers passent en quarts de finale, le dernier est éliminé.

À partir des quarts de finale jusqu’en finale ce sont des heat de 2 surfeurs à élimination direct en cas de défaite.

➡️Déroulement d’un Heat.

Le heat est un affrontement entre 2 ou plusieurs surfeurs durant une compétition. Les heats durent généralement 30 min. Le temps peut être prolongé en fonction des conditions de surf (l’horloge repars de 0 si aucun surfeur n’a pris de vagues durant les 10 premières minutes de leur affrontement).

Ce sont seulement les 2 meilleurs vagues qui sont prises en compte. Durant donc 30 min les surfeurs vont prendre le plus de vagues possibles et seront retenus à la fin du heat seulement les 2 meilleurs vagues de chaque surfeur.

➡️Règlement de priorité.

Comme tout sport, le surf à sa propre stratégie. Il est possible avec ruse de faire en sorte de remporter un heat, je vous explique. La règle de priorité est la règle la plus importante que ce soit en compétition mais aussi pour tous les surfeurs amateurs.

C’est la règle principale du surf que chaque surfeur doit respecter dès qu’il met un pied dans l’eau. La règle est simple. Est prioritaire sur la vague, le surfeur arrivé le premier à l’endroit où on prend les vagues (line up). Si les deux surfeurs prennent une vague presque en même temps, c’est le premier qui sera revenu à l’endroit ou en prend les vagues qui aura la priorité pour la prochaine.

Voler une vague de quelqu’un qui a la priorité est sévèrement sanctionné en compétition, annulation des points de la meilleure vague…

Ainsi lorsqu’il reste que quelques minutes sur l’horloge, le surfeur avec la priorité est avantagé car il a l’opportunité de sélectionner la meilleure vague pour conclure en beauté. Il arrive ainsi que des surfeurs jouent un peu la montre ou alors font exprès de prendre une vague pour empêcher que son adversaire la prenne et lui passe devant aux points.

➡️Notation d’une vague :

Est pris en compte dans la notation d’une vague :
– Le choix de la vague, principalement sa taille.
– La technique, les figure et leur degré de bonne exécution
– L’originalité, les figures complexes et originales sont très appréciées.
– La prise de risque, rester dans sa zone de confiance n’est pas souvent récompensé par les juges qui préfèreront un surfeur qui prend des risques, se met en danger même si cela impacte la qualité d’exécution de ses figures.

Il n’y a pas de standard de notation, chaque facteur est évalué en fonction des autres ce qui rend la notation extrêmement complexe. Cela demande beaucoup de temps et de visionnage pour développer des qualités analytiques de notation. Mais croyez mois il y a très peu d’erreur de notation dans ce sport, avec de l’expérience on peut rapidement distinguer si un surfeur aura une bonne note ou non.


➡️Parier sur le surf.

L’avantage énorme du surf est qu’il comprend seulement 36 surfeurs par compétition et ces surfeurs sont toujours les même. Ainsi il est bien plus simple de connaitre le profil de chacun à l’inverse du tennis ou il y a plus d’une centaine de joueurs pro.


La difficulté principale est que l’océan est un facteur imprévisible et encore aujourd’hui les prévisions ne sont pas fiables à 100% ainsi il est possible de voir des compétitions pauvres en vagues ou les résultats peuvent se jouer un peu au pile ou face (quel surfeur aura eu la chance de tomber sur la meilleure vague).


La complexité de l’analyse en surf repose sur 2 points. Connaitre parfaitement le style compétences et niveau de chaque surfeur, et connaitre les caractéristiques du lieu de la compétition.
Chaque surfeur est plus ou moins à l’aise dans un type de vague en particulier, et des types de vagues il y en a plein. Les Beach-break sont ce que nous avons sur nos côtes en France, un banc de sable, des vagues rapides, pas souvent très clean.


Les vagues de récif, bien plus régulières et facile à prendre sont des vagues différentes des Beach-break ou les surfeurs ont moins besoin d’analyser le plan d’eau.


Il y a aussi la taille des vagues, des vagues trop grandes rendent par exemple difficile la réalisation de certaines figures, il faut donc connaitre les forces et faiblesse de chaque surfeur pour déterminer si oui ou non il est avantagé par les vagues du jour.

🔴PARTIE 2 ANALYSE

C’est parti pour un de mes event préféré du CT le très renommé Corona Open J-Bay.

➡️Typologie du spot 

J-Bay ne se présente plus pour les surfeurs aguerris ! Considéré et admis par la plupart comme un spot de référence si ce n’est le meilleur au monde pour les droites.


Des vagues d’une régularité et d’une finition incroyable à tel point qu’on aurait du mal à croire que la nature elle-même puisse produire de si belles vagues identiques et à la chaine.
Ce genre de spot permet à chaque surfeur d’exprimer le meilleur de son surf et de sa technicité sans contraintes liées au caprice des vagues.


Nous allons voir dans cette analyse que cela va grandement avantager certains surfeurs, vous vous doutez certainement déjà lesquels…


Très diffèrent de notre Beach-break français, ou de celui de la cote brésilienne, les vagues sont bien plus régulière et moins capricieuse.

Ce genre de spot contribue de faire de l’Afrique du sud le berceau mondial de la culture surf dont une grande partie des surfeurs les plus talentueux sont issues.


D’un point de vue des paris cela s’annonce rassurant car nous somme moins susceptible sur ce spot d’être soumis au caprices de l’océan, la compétition s’annonce donc bien plus prévisible.


🏄 ROUND 1 🏄

HEAT 1

San aucune hésitation Jordy Smith part avec un avantage considérable. Originaire de Durban, J-Bay c’est sa maison ! Son chez lui. Il connait cette vague depuis les premiers jours où il est monté sur un surf. Impossible de voir Jordy éliminé avant le round 3 s’il ne gagne pas ce round on pourra exceptionnellement miser sur lui pour le round 2 (pour ceux qui connaissent je ne mise normalement jamais sur le round 2).

La seule menace pourrait venir de February lui aussi local sud-africain. Cependant February ne nous sort pas une saison magnifique. Jeune rookie sur le tour je le pensais plus prometteur que cela. Jordy à une régularité plus exemplaire cette saison. Et surtout un style technique si j’ose dire classique dans le sens positif du terme.

Il a l’expérience et les ressources nécessaires pour offrir aux juges ce qu’ils attendent.

Concernant Morais, il ne faut pas oublier que c’est lui qui était en final sur cet event l’année dernière. Finale perdue face à Toledo. C’est sur cette compétition que Morais fut une grande révélation pour moi. Malheureusement depuis il n’a pas retrouver l’aisance qu’il avait su démontrer sur cette compétition.

Victoire de Jordy Smith @ 1,72 (1,5 %)
Confiance 4,5/5

HEAT 3


Le retour du King ! Heat que je trouve impossible à pronostiquer à cause du retour après si longtemps de la légende vivante Kelly Slater. Après une vilaine blessure au pied en 2017, le King fut absent durant le reste de la saison sur le tour.

Difficile de savoir dans quelle forme il sera pour son grand retour. L’anecdote à prendre en compte est que déjà Kelly ne prendrait aucun risque à revenir s’il n’était pas en pleine forme. Il n’a plus l’âge de courir après les compétitions bêtement ! il fait cela car il l’aime tout simplement.

Point numéro deux, on peut dégager une certaine similarité entre la vague artificielle de Kelly au surf Ranch et J-Bay, cela lui aurait-il permit de préparer du lourd pour cette compétition ? impossible de savoir !


Méfiance du coté de Italo cependant qui a fait un début de saison remarquable mais qui pour moi n’ira pas au-delà dans ces résultats il lui manque un petit quelques chose je trouve pour égaler les plus grand. Cependant il ne suffit pas d’être exceptionnel pour remporter un round donc on restera méfiant.


Victoire de Kelly Slater @2,8 (0,5%)
Confiance 3/5


HEAT 4


Il nous a toujours fait gagné jusqu’à présent et on le remercie, on ne changera pas de poulain encore une fois et ce sera sans hésitation possible un grand avantage pour Médina. Je rappelle pour ce qui me lisent pour la première fois que la qualité première de ce surfeur est son esprit ultra compétitif qu’il allie à des compétences techniques hors du communs.

Médina est pour moi le second meilleur surfeur au monde derrière notre grand leader suprême JJF . Cela ne veut pas dire que j’aime ce surfeur mais je dois admettre que son niveau sur ce heat est largement supérieur à ses adversaires 2 autres brésiliens sans aucune expérience sur CT. Tous les 2 rookies sur le tour, Medina ne risque en faire qu’une bouchée.


Victoire de Medina @ 1,57 (1% si 2/2 ou 1/2, sinon 2%)
Confiance 4/5

HEAT 5


Devinez sur qui nous allons miser…. Toledo évidement ! c’est le tenant du titre remporté et largement mérité l’année dernière il a marqué les esprit et l’histoire du surf en posant pour la première fois dans l’histoire du surf 2 air reverse sur la même vague en plus de quelques snaps et bon gros carve ! du jamais vu ! si les juges avaient pu mettre une note au-dessus de 10 ils l’auraient certainement fait ! Je vous invite d’ailleurs à aller voir cette vidéo c’est tout simplement hallucinant.


L’arsenal de Toledo le dresse en logique favori, son jeu aérien et la docilité des vagues de J-Bay lui offre un véritable terrain de jeu. Si la machine Toledo se met en route personne ne pourra l’arrêter. Pas même Wilcox pourtant très expérimenté sur le tour.


Victoire de Toledo @ 1,75 (0,5% si 2/3 ou 3/3, 1,5% si 1/3, 2,5% si 0/3)
Confiance 4/5

HEAT 6


Sans risque on va partir sur Julian Wilson. Sa saison est exemplaire jusqu’à présent. C’est jusqu’à présent le surfeur le plus régulier du tour. Actuel détenteur du maillot jaune, Wilson a atteint les phases finales de chacun des event cette saison. C’est une étoile montante qu’on a senti venir déjà lors de la saison précédente ! Sa progression ne laissé nul doute. Et aujourd’hui Wilson est en phase de devenir champion du CT. Du moins s’il continu à garder sa régularité c’est quasiment joué pour lui.


À cela s’ajoute son excellent résultat sur le Corona Open J-Bay de l’année passée ou Wilson s’est fait sortir aux portes de la finale.


Wilson n’est pas un de mes surfeurs préféré mais avec un surf extrêmement consistant il sait exactement comment faire pour satisfaire le jury c’est pour moi une valeur sure.


Victoire de Julian Wilson @ 1,9 (0,5% si 4/4, 3/4, 1,5% si 2/4, 3% si 1/4)
Confiance 4/5

HEAT 8


Attention ce que je vais vous proposer la est un petit fun mélangé aussi a un pari venant du cœur, on va considérer ce heat en tant que fun ! Notre frenchie à enfin retrouver le chemin de la victoire sur le dernier event à Uluwatu en atteignant le round 4. Duru en avait grandement besoin lui qui n’y arrive plus cette saison. Il vit certainement sa dernière année sur le tour.

Sa position logique d’outsider sur ce heat nous permet de pouvoir tenter une belle cote. Joan en est capable. Même si face à lui on retrouvera un Conner Coffin dans une grande forme cette année. Et aussi Owen Wright surfeur d’expérience sur le tour.

La partie s’annonce très compliquée surtout que le niveau de Duru et malgré tout inférieur que celui de ses adversaires. Avec un gros manque de consistance et surtout de finition dans ces vagues, c’est souvent le flop pour Duru. Flop qui dans certaine occasion se transforme en top car c’est un surfeur qui se met souvent en position de danger. Il n’a pas peur de prendre des risques, et il lui suffit seulement de réussir 2 belles vagues pour pouvoir tout casser au niveau du score.


Victoire de Joan Duru @ 5,5 (0,5%)
Confiance 2/5

HEAT 9


On retrouve dans ce heat une des plus belles surprises de cette saison. Mikey Wright, alors même pas officiellement sur le CT enchaine les Wildcards et au final est présent sur la quasi-totalité des événements jusqu’à présent cette saison.

Avec ses résultats impressionnant en CT en plus des points gagnés en QS il est quasi certains d’être qualifié pour la saison prochaines sur le CT.


Mikey surprend tout le monde des résultat impressionnant cette saison, c’est lui qui a sorti JJF à l’issue du round 2 de l’Oi Pro cette année. Un surf consistant des snaps aussi radicaux que rapides, Mikey manie sa planche à la perfection.


Ne pas être titulaire est une motivation supplémentaire pour Mikey, il sait qu’il doit affirmer sa place sur le CT. À l’inverse ce serait le manque d’expérience qui pourrait lui faire défaut. Contre lui je pense notamment à Connor O’Leary qui n’est pas à son coup d’essai à J-Bay. Cependant Connor, n’a pas su jusqu’à présent s’affirmer cette saison. Il a un coup à jouer en continuant à miser sur cette étoile montante du surf. Mikey a prouver à bien différentes reprises qu’il a en lui l’agressivité, la force de frappe nécessaire pour gagner au points contre des surfeur d’exception. Cela s’était joué à rien à Rio contre JJF qui nous a sorti un surf d’exception. Et contre toute attente la riposte de Mikey fut grandiose, c’est la première fois que je l’ai vu dégainer des snaps et carve si serré et poussé. C’est normalement JJF qui jusque-là avait le secret de ses tricks extrêmement techniques.


Victoire de Mikey Wright @ 2,5 (0,5% si 6/6, 5/6, 4/6, 1,5% si 3/6, 3% si moins)
Confiance 3/5

HEAT 11


Choix difficile, Griffin nous a rarement déçu mais il sera face un nouveau cador du tour cette saison. Wade, finaliste de Rio possède un surf efficace mais sur toute la compétition je n’ai pas vu aucun jeu aérien de sa part. Alors que les vagues ne manquent pas à J-Bay et surtout que ces vagues permettent l’expression la plus totale des capacités aériennes des surfeurs, on peut s’attendre à une réponse efficace de Griffin si ce dernier devait se sentir menacer.

Victoire de Griffin Colapinto @ 2 (0,5% si 7/7->4/7, 1,5% si 3/7, 2,5% si 2/7 4% si 1/7 ou 0/7)
Confiance 3,5/5


💥Ma stratégie de mise est certes discutable mais elle ne m’a jamais fait défaut en surf jusqu’à présent.
Certains sites de paris ne permettent pas de mettre en place cette stratégie ou demande trop d’anticipation ce qui amènerait certainement à une erreur de mise.

Sur un 1xbet par exemple on ne peut pas parier d’un heat à l’autres 1xbet impose un heat d’écart et donc on ne peut pas adapter la mise en fonction du résultat précédent. 2 alternatives. Le Flat Bet ou parier sur moins de heat et adapter vos mises en fonction des heat précédant.
Si vous voulez adopter votre propre stratégie je vous ai mis mes confiances pour chaque surfeur.