paris sportifs quantité qualité

Paris sportifs : plutôt quantité ou qualité ?

C’est une question que beaucoup de parieurs se posent et il est vrai qu’il est souvent difficile de répondre, car cela demande d’avoir pris beaucoup de paramètres en compte. En plus de ça, tout le monde n’aura pas la même définition de “quantité”. Pour certains, faire de la quantité correspondra à trois pronostics par jour. Pour d’autres ce sera cinq. Pour certains seulement un. Mais malgré cette subjectivité qui est présente, nous allons tenter de répondre à cette question : faut-il privilégier la qualité ou la quantité dans les paris sportifs ? 

 

Car le nombre de pronostics que tu vas faire va dépendre de beaucoup de choses, notamment :

  • Le temps que tu passes par jour / par semaine à faire des analyses
  • Le(s) sport(s) sur lequel / lesquels tu es spécialisé 
  • Les objectifs à long-terme que tu t’es fixé
  •  Ta stratégie (turnover, safe2odds…)

Et sache qu’il est impossible de faire de la haute qualité en quantité, et il est impossible de faire de la quantité de haute qualité. Tu dois donc souvent faire un choix et cela dépend de chacun. Bien évidemment, certains sports sont propices à faire plus de pronostics que d’autres. Quand tu paries sur la Formule 1, tu ne parieras que lors d’une petite vingtaine d’événements chaque année, contrairement au basket et à la NBA, où tu auras sur une période qui va d’octobre à juin, des matchs presque toutes les nuits. Donc la quantité de pronostics qui sera à ta disposition varie beaucoup selon les sports sur lesquels tu paries.

 

Mais si tu débutes dans les paris sportifs, je te conseille vraiment d’essayer de faire de la qualité. Pourquoi ? Tout simplement pour prendre les bonnes habitudes, et ce n’est pas en pronostiquant sur tout et n’importe quoi que tu y arriveras. Mais aussi pour que les paris sportifs ne prennent pas une énorme place dans ta vie du jour au lendemain.

Certains parieurs commencent à parier, et tombent rapidement dans une sorte d’addiction car ils se sont mis à beaucoup parier d’un coup, ont trouvé ça fun et n’arrive plus à s’arrêter. C’est comme tout, si tu commences à beaucoup fumer dès le départ, tu tomberas peut-être plus vite dépendant, et il te faudra toujours fumer, pour satisfaire tes désirs court-terme. Vas-y donc mollo, et pour cela, je te conseille de te spécialiser dans un sport, voire dans un championnat, comme ça tu auras beaucoup plus de chances de faire de bonnes analyses et par conséquent faire des pronostics qualitatifs.

Si tu prends cette habitude de faire beaucoup de pronostics dans une journée, et que tu en perds plusieurs d’affilée, tu auras tendance à vouloir te “refaire” très rapidement, et tu n’hésiteras pas à refaire encore des pronostics dans la même journée pour rattraper tes pertes. Si tu joues comme ça aujourd’hui, c’est que tu n’as pas une vision long-terme des paris sportifs, et il faut tout de suite changer ça. Et au contraire, si tu décides de faire de la qualité et finalement faire peu de pronostics dans la semaine, tu auras peu de chances de céder à la tentation de refaire des pronostics rapidement car tu seras habitué à faire de la qualité. 

Avec le temps et l’expérience, faire de plus en plus de quantité en gardant la même qualité est selon moi possible. A partir du moment où on devient spécialiste dans un sport, voire un championnat, qu’on organise son temps de mieux en mieux et qu’on fait toujours de meilleures analyses en parvenant à raccourcir le temps qu’on y consacre, c’est pour moi bien possible.

Au fil de temps, on récupère les informations plus rapidement, car on connaît les bons sites, les bons médias, on s’adresse aux bonnes personnes, on a également des connaissances, des souvenirs ancrés dans notre mémoire qui nous permettent d’affiner encore plus nos analyses.

On développe également notre intuition et cela peut nous permettre de faire des pronostics en live. Ce qu’il faut retenir, c’est que vous devez trouver votre stratégie, votre habitude qui vous permettra de devenir plus efficace en tant que parieur.

N’oubliez pas qu’il est important de gérer ses mises si vous faites de la quantité. Plus le nombre de pronostics est important, plus vos mises doivent représenter un faible pourcentage de votre bankroll pour ne pas l’engager de manière excessive sur une petite période. Si vous faites en moyenne dix pronostics par jour et que vous engagez 2% ou 3% de votre bankroll par pronostic, cela veut dire que vous engagez 20 à 30% de votre bankroll sur une seule journée.

C’est tout de même une gestion de bankroll plutôt agressive, dans laquelle la variance peut être très forte. Je vous conseille dans ce cas précis de ne pas engager plus de 1% de votre bankroll si vous faites autant de quantité. Une mise de 0.5% par pronostic me semble être la gestion la plus adéquate dans ce cas.

Adaptez donc vos mises en fonction de vos capacités psychologiques : est-ce que vous êtes réellement prêt mentalement à engager plus de 20% de votre bankroll chaque jour ? Cela dépend les parieurs.

Envi de progresser dans les paris sportifs ? N’hésitez pas à rejoindre une communauté de parieurs gagnants ! 

One thought on “Paris sportifs : plutôt quantité ou qualité ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.